• Mali 2007 - Carnet de route

    J'ai continué mon périple au Mali, dans le quartier populaire de Niamakoro, banlieue de Bamako. L'objectif est d'étudier d'étudier une association locale, en l'occurence DANAYA, pour le compte de Développement Sans Frontières. Leur but est de mettre en relation les structures locales du Sud, avec les partenaires et acteurs du Nord. Et pour effectuer à bien leur mission, il faut connaître l'association locale dans le moindre détail...<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Du 9 septembre au 2 octobre 2007<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dimanche 9 septembre 2007<o:p></o:p>

    Levé aux aurores… Le pasteur fait sa messe, donc il doit me déposer plus tôt. Ça tombe bien, c’est un vrai bordel, juste le fait de mettre le sac… va-t-il partir avec moi ??? Je ne sais pas, il l’on sortit 3 fois… Dans la vie au Burkina, il y a ceux qui donne 1 000 cfa pour mettre le sac à défaut d’un autre, et ceux qui n’ont pas les moyens ou pas envie de participer à ce genre de principe, dans ce cas, le sac reste sur le quai, si l’on est pas à côté pour surveiller.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bref, pas moyen de lâcher des tunes !!! on décolle vers 8h30, c’est cool, malgré ce bordel « organisé », on part à l’heure.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Vers 10h30, on passe le 1er barrage de gendarmerie : tout le monde sort, à la queue, pour présenter nos passeports à un gendarme. Et la « transhumance » continue vers le poste de police, où il nous prend nos passeports et carnet de vaccination, pour vérifier et tamponner. 1er retour, je ne suis pas dedans… « assois-toi ici !!! » ok… J’ai l’impression de partir pour un camp de concentration… Le flic, plus pourri tu meurs… <o:p></o:p>

    Entre temps, un mauritanien sans papier valide fout sa merde !! Quel abruti, il va encore payer plus cher !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bref, ½ heure plus tard, c’est repartit. Ce sera la même pour le Mali, mais plus courtoie cette fois-ci…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le trajet a été bien long, même très long : sieste, bouquin, boulot, rêverie, sieste, bouquin, boulot, rêverie …  avec de temps en temps une petite escale. D’ailleurs pendant une escale, une jeune m’a pris pour un américain, m’a parlé de colonialisme et du fait que je venais que pour mon propre intérêt. Quand je lui est dit que j’étais là pour filer un coup de main, elle a rigolé en disant qu’elle n’avait pas besoin. J’avoue j’étais un peu énerve : « eh bah si tu veux vendre des œufs toutes ta vie et que tu es heureuse, je suis très content pour toi !!! mais il y en a d’autre qui on l’esprit plus ouvert et qui veulent s’en sortir, voilà pourquoi je suis là. Pour ce qui n’ont pas ta chance… Et puis avec une réaction comme ça, ça donne vraiment pas du tout envi de venir aider le Mali !!! » je me suis arrêté là… mais j’aurais bien continué, j’ai seulement vu sa tête changer, au fur et à mesure des mots… je ne voulais pas la vexer, mais elle m’a énervé à affirmer des choses qu’elle ne connais pas !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Vers 20h30 on a atteint le dernier poste de police, avant Bamako, il voulait tout fouiller !!! Heureusement que le chauffeur est un bon négociateur !!! Faut dire il a l’habitude, on a du passer près d’une vingtaine de poste de police et de douane !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Je suis arrivé à 21h, où un petit comité d’accueil m’attendais. Le directeur de l’école, le vice président de l’association et le président des jeunes. Royal. Ils m’ont tout de suite mis à l’aise. Très sympa : un peul, un bobo et un mossi, j’ai l’impression d’être au Burkina.<o:p></o:p>

    On prend un taxi et on file au centre des jeunes, où tout le monde m’attendais, le président, le directeur du centre des jeunes, le président du club de foot et d’autres animateurs. Soirée belotte, pourquoi pas, je me sens juste un peu déboussolé et crevé !!! Mais l’ambiance est excellente, tout le monde sourit et déconne, un foulfoudé, dommage, je ne comprend rien… Une bonne douche, un bon repas et au lit !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ils m’ont installés dans le bureau du centre des jeunes, un petit matelas, une moustiquaire, royal au bar !!! Je suis dans mes petits souliers. Ils font attention à tous ! C’est rigolo. Vraiment il se pli en 4 pour que je puisse avoir tout le confort ! C’est adorable !!!<o:p></o:p>

    D’autant plus que 2 animateurs sont avec moi, pour m’accompagner pendant le séjour.<o:p></o:p>

    Pas d’électricité, juste un groupe électrogène qui allume le soir. Mais ça me va !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Un programme est défini, surprise, on verra ça demain !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    lundi 10 septembre 2007<o:p></o:p>

    Ce matin, grasse mat’. Que du bonheur !! au levé mes 2 acolytes m’attendais pain à la pain et thermos de café !! que demande le peuple ! Rien de prévu ce matin. Matinée de repos après le trajet en bus, me dit le président. Pourquoi pas. J’ai donc bullé toute la matinée. En terminant par un petit scrabble avec l’équipe ! ça me fait quand même bizarre. Je me sens isolé dans ce petit centre. Tout le monde est là, tout le monde se relaye pour rester avec moi. Quand un s’en va, il me dit : « je te laisse avec untel ». « Mais ne vous inquiété pas les gens, y’a pas de problème ! » <o:p></o:p>

    En plus, la nourriture arrive comme ça, tout préparer, comme en prison… ce midi, j’en pouvais plus. Je me demandais si j’allais mangé. Mais j’avais oublier la tranquillité du rythme en Afrique… je discutais tranquillement avec le président, en attendant la gamelle.<o:p></o:p>

    Ce midi, c’est locale, à 3 autour d’un grand plat, à manger avec les mains. Bon, j’avoue, il faut s’y faire, mais une fois le truc compris, pas de problème (expression locale qui reviens tout le temps…). Ensuite, nous avons attendu 15h que tous les représentants arrive. Au programme présentation de tout le monde et de toutes les activités ! On s’est mis en rond, et paré pour le boulot !! on y est tous passé. Le président m’a expliqué l’historique, et chaque personnes m’a présenté leurs pôles. Le tout dans une bonne ambiance.<o:p></o:p>

    L’impression est bizarre, ils veulent tous bien faire. C’est vrai que je suis là pour un « audit », pour comprendre le fonctionnement. Mais ils font ça avec un tel protocole, je me sens dérouté. Je suis là, assis, à écouter à tour de rôle les gens, en prenant des notes, à chaque question tout le monde me regarde… C’est vraiment étrange, mais ça ne me dérange pas pour autant. <o:p></o:p>

    Ils sont épatés par ma capacité d’adaptation, le fait que je me sente à l’aise, avec tout le monde. Ça fait plaisir.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après cette petite réunion, Abdoul, mon acolyte, avec qui je m’entends super bien, m’expose le programme de la semaine. Entre rencontre et visite, c’est un programme chargé qui m’attend. Mais pas de problème, je vais voir beaucoup de chose et en apprendre tout autant !! D’ailleurs je vais aller voir un centre de détention des jeunes…<o:p></o:p>

    Après tout ça, on pars avec Abdoul et un pote à lui, boire le thé (occupation locale quotidienne !!), on se fait rattraper par la pluie, une averse énorme. <o:p></o:p>

    Sur la terrasse, on a échanger et fait « des causeries » sur nos différentes façon de voir les choses, le mélange des cultures et des modes de vie. J’en apprend tous les jours. C’est vraiment enrichissant !! J’adore !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On est rentré à pied au centre, une fois de plus pris par la tempête, mais vraiment tempête. En arrivant ils étaient tous là, à se marrer de nous voir courir sous la pluie. Je suis arrivé en gueulant : pas de problème, on est pas en sucre !! Ce qui a fait marrer tout le monde !!! Entre deux averses, j’en ai profiter pour me prendre une petite douche, sous les « étoiles » (ou nuages…). <o:p></o:p>

    J’ai commencé une petite formation d’ordinateur avec Abdoul. <o:p></o:p>

    Tout le monde est rentré chez soit, je me retrouve avec mes 2 acolytes. Une fois de plus, le repas arrive et on le partage à 3, autour de la gamelle armé de bout de pain. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Aujourd’hui, c’était la 1ère édition de la campagne du lavage des main AVEC DU SAVON !! apparemment ça a bien marché. La preuve, un de mes acolytes, m’a demandé si j’en avais un…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et je suis là, dans ma chambre-bureau en train de taper ces lignes. Le même qui m’a demandé du savon, vient de rentré en me disant qu’il m’appréciait, qu’il aimait bien mon comportement. Le fait de m’adapter aussi facilement, d’être aussi ouvert et respectueux. De bien vouloir vivre comme eux. Ça m’a réellement touché. C’est vrai qu’il m’a prit pour un fou quand je lui est dit que j’allais prendre ma douche !!! Avec le temps qu’il faisait !! <o:p></o:p>

    Les burkinabé ont la réputation d’être méchant, ça fait plusieurs fois que je l’entends. Mais ne connaissant que ce pays d’Afrique, je n’avais aucun éléments pour comparé. Et je pense qu’ils ont raison, même si je viens d’arriver. Les maliens sont plus ouvert, plus accueillant, plus chaleureux, moins craintif de « l’homme blanc ». Peut-être ont-ils plus l’habitude, je ne sais pas. Ce qui est sur, c’est qu’ils savent mettre les gens à l’aise !! <o:p></o:p>

    Bref, je suis vraiment content d’être là, parmi eux et de vivre réellement comme eux !! C’est une nouvelle aventure et une nouvelle expérience. Qui sera très riche !!! <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    mardi 11 septembre 2007<o:p></o:p>

    Une nuit en pointillé… il n’a pas arrêté de pleuvoir… tantôt une goutte sur le nez, tantôt sur le bras… bref, pas top la nuit !!! Le matin fut bien dure, surtout qu’il n’y a pas de café… Il faut que je remédie à ça !!<o:p></o:p>

    Abdoul est passé me prendre, pour une matinée visite. On est allé voir le chef du quartier. Un vieux bonhomme aveugle, nous attendais sur son lit, l’odeur était insoutenable. Mais bon, j’ai la bénédiction de ce monsieur pour mener à bien mes activités. C’est un passage obligé pour toute chose que l’on veut entreprendre dans la quartier. Il est au courant de tout ce qui se passe à Niamakoro, il a des conseiller partout, même à la mairie. C’est une coutume ici. <o:p></o:p>

    C’est vraiment le vieux sage du village. Il m’a remercié pour mon action et m’a souhaité de réussir dans cette entreprise. Il m’a beaucoup touché ce brave monsieur. Surtout qu’il a servit dans l’armée française durant la 2sd guerre mondiale. <o:p></o:p>

    Je l’ai félicité à mon tour.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après cet entretien, je ne cache pas que j’étais content de sortir… On est allé dans les 2 mairie d’où dépend le quartier, pour des rencontres. Pas de chance, dans l’une personne, et dans l’autre le rdv est poussé à demain matin. On en profite pour s’arrêter au cyber.<o:p></o:p>

    Où une excellente nouvelle m’attendais. A bobo, il y avait une annonce pour une mission de 2 ans en Haïti, avec les scouts de France, pour rétablir les scout haïtien. Bingo !! J’ai postuler direct en expliquant où j’étais, hier soir j’ai fais les mise à jour de mon CV et de ma lettre de motivation, pour lui renvoyer avec les mise à jour. Et par chance, il a bien reçu l’ancien CV et souhaite me rencontrer : ma candidature est intéressant !! Voilà ce qu’il m’a écrit… Attente de nouvelle. J’irai le voir dès mon retour en France !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On a fini la matinée à bosser sur le questionnaire de l’association. Tout devient de plus en plus clair et mon enquête avance à grand pas.<o:p></o:p>

    L’après midi les « batteur » (joueur de djumbé et tam tam) de l’assoc on commencé à faire une p’tite interprétation, ce qui a fait venir une multitude de gamin, qui dansait de partout, bref une ambiance du tonnerre !! Puis la troupe théâtrale de l’assoc a fait une représentation, avec danse, djumbé et mise en scène de la chasse au buffle. Tous les gamins se sont assis devant la scène pour admirer ce spectacle !! Génial, vraiment énorme ce qu’ils font, tous.<o:p></o:p>

    Y’a une des jeunes qui m’a pris la tête… Elle ne veut pas que je parle français… Donc je me met à la langue du bambara… Pas facile, déjà que j’ai du mal avec le moré, alors là… Bref, on a bien déconné !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Pendant les activités éducatives avec les jeunes, d’ailleurs leurs jeux sont très bien élaborés. Ils ont suivis des formation avec « right to play », tout un tas d’animation et de jeux éducatifs, très bien ficelé. Je suis partit à côté, avec le directeur du centre d’écoute, voir un groupement de femme. Excellent, plein de grosse femme noir, habillé avec les pagnes locaux, dans pleins de couleurs différentes, tous assis sur des nattes. En m’assayant avec eux, elles ont rigolé, n’en croyant pas leurs yeux, le fait que je m’assois par terre avec eux ??? J’ai refusé catégoriquement la chaise qu’il me proposait. Pourquoi, je suis bien là ! Et puis si vous êtes assis par terre, pourquoi pas moi, y’a de la place, non ??? C’est partit en déconnade !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai appris leur mode de fonctionnement, tout est partager et tout le travail se fait en commun, elles auto-finance leurs actions et leurs projets, par des ventes de ce qu’elles fabriques. Génial, j’étais impressionner de voir cette organisation. Tous les mardi elles se retrouvent pour récolter les gains de la semaine. C’est énorme de voir une telle organisation !!! Elles sont vraiment indépendante, et gère leurs trucs ensemble. En tout dans l’assoc, il y a 15 groupement de femme allant de 60 à 200 femmes par groupement !!! Le tout est gérer par 51 femmes qui coordonnent tout ça !! Excellente organisation, je leur souhaite qu’elles se développent. De toute façon j’en serais plus après le rdv avec la présidente de cette mini entreprise…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le soir, je donne des  d’informatique à abdoul et togolay. Ils sont super motivé, le tout dans une excellente ambiance, c’est génial. Pendant ce temps cours de kung fu dans la cour !!! <o:p></o:p>

    C’est une assoc vraiment bien rôdé !!!<o:p></o:p>

    Mais maintenant il est tant de travailler, à taper tout ce que l’on a fait aujourd’hui !!! A demain !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    mercredi 12 septembre 2007<o:p></o:p>

    Le réveil fut plus que dure… l’accumulation de la fatigue sûrement… au programme de ce matin, visite chez Monsieur le Maire. Pour avoir une vision extérieur de l’association et de ces activités. On est arrivé pendant un mariage, on y a donc participé, toujours avec mon acolyte, abdoul. J’ai même eu le droit de poser sur la photo des mariés… va comprendre pourquoi, bref, un sourire et le tour est joué !!!<o:p></o:p>

    J’ai beaucoup appris par le Maire, sur la notoriété de l’association. Elle est réellement reconnue pour ses actions efficace dans le quartier. Ça me conforte dans ma compréhension. <o:p></o:p>

    Au retour du centre, je me suis posé avec mon fidèle destrier, pour les questionnement sur son volet, le bureau des jeunes. Le volet le plus compliqué de l’assoc, puisqu’il s’occupe de toute la coordination. Ça a duré près de 2hr… mais ce fut riche en information. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et le repas fut des plus agréable, à 4 autour d’un plat. Avec initiation du « mangeage » avec les mains. C’est très important pour eux de partager le repas, dans le même plat ! j’ai donc troqué ma cuiller contre ma main droite. Bah oui, la gauche ils s’en servent pour s’essuyer après être passé sur le trône. Mais je n’en suis pas encore là…<o:p></o:p>

    Bonne rigolade !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après ça on est allé boire le thé chez la femme d’abdoul, pour finir nos « causeries » sur ces projets. Très bon moment d’échange !! J’ai beaucoup appris sur le fonctionnement et sur la mentalité africaine. <o:p></o:p>

    A mon retour au centre, y’avait plein de mômes !! le temps que le directeur du centre d’écoute se prépare pour le questionnaire, j’ai tapé un foot avec les gamins. Bonne partie de rigolade !!! On s’exprimait par des gestes, car on ne se comprenait pas. Mais bon mon apprentissage en bambara commence… c’était vraiment sympa, et ça y est j’ai apprivoiser les gamins !!! Pendant l’entretien avec le directeur, ils venaient chacun leur tour s’asseoir sur les genoux, me faire un calin ou me caresser le bras. Je ne sais pas ce qu’ils ont avec ça mais ils n’arrêtent pas !!! C’est excellent !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce petit entretien a durer pas mal de temps. Et une fois fini… repos, avec petite partie de carte avec un des animateurs. Pour se détendre !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et après… mon moment préféré : la douche sous les étoiles. C’est vraiment une chose qui va me manquer ça. Qu’est-ce que c’est agréable !!!<o:p></o:p>

    J’ai eu un appel de caroline, celle qui est venu faire le voyage solidaire dans l’assoc en février, elle est sur Bamako, je devrais la rencontrer dimanche, mon jour de repos…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai pas mal bosser ce soir, après le repas-partage… (je me débrouille de mieux en mieux avec les mains…). Mais maintenant il est temps de retrouver mon lit. Demain, grosse journée.<o:p></o:p>

    Allez bonne nuit !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Jeudi 13 septembre 2007<o:p></o:p>

    Ce matin, je suis partis avec Abdoul à Bamako centre. La partie de moto pour y aller était vraiment sympa, avec la traversé du Niger. Remarquable !!! Mais en centre ville, comme beaucoup de capitale d’Afrique, je pense, quel bordel !!! Moins qu’à Ouaga, mais quand même… On est passé voir ces amis d’enfance, pour finir le trajet vers le marché. Les voitures bloquait tout, impossible de passé, tout le monde se bousculait, se marchait dessus, un bronx sans nom !!! Impossible d’avancer !!!  de temps en temps, des p’tits gamins venaient me tenir la main. On est passé vite fait par le marché artisanal, mais c’est prévu pour un autre jour. On a fini par la clinique ophtalmologique, Abdoul m’a présenté son ami, avec lequel il y un projet d’une clinique. La visite fut brève, le temps de se reposer en profitant de la clim’ et c’est repartit !<o:p></o:p>

    On sent quand même que la capitale est plus développer que Ouaga. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En revenant, sur Niamakoro, j’étais mort, entre le bordel, la chaleur et la fatigue, ça n’a rien arrangé !! vivement le repas, je ne tiens plus, comme d’hab, on attend que ça arrive !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    L’après midi fut bien calme, je me suis reposé et j’ai bossé un peu quand même… à 17h, rdv au terrain de foot, pour voir l’entraîneur. J’ai pu assister à la fin de l’entraînement, et puis une tempête comme je n’ai jamais vu nous a surpris. Des bourrasques de vent entraînant tout sur son passage. On s’est mis à cavaler, au moins pour se mettre à l’abri au centre de santé. La peur de se prendre un truc dans la tête ou un bout de tôle qui s’est arraché, la dessus on était pas rassurer.  Mais impossible d’y parvenir, on ne voyait plus rien, grosse tempête de sable !!! On a squatté dans le 1er jardin, où une salle de classe était ouverte. On a du y rester 1h30 en attendant que ça se calme…<o:p></o:p>

    Impressionnant la rapidité avec lequel la tempête est arrivé !!! on voyait au loin les nuages de sables. Et d’un coup c’était sur nous… avec toutes les gamelles, calebasse ou autres ustensiles qui volaient partout, c’était vraiment impressionnant, surtout quand on a du mal à ouvrir les yeux…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai passé la soirée avec mes compagnons de chambré, on a bien discuté, échanger, c’était un très bon moment. Le tout autour d’un plat puis d’un bon thé !!! Au faite, ça y est la technique pour manger avec les mains, je maîtrise !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    vendredi 14 septembre 2007<o:p></o:p>

    Pas mal dormi mais le réveil fut dur… Tous les enfants étaient déjà au centre… Eh oui, il est 9h !!! Un p’tit dèj sur le pouce, un brin de toilette, et je récupère mon bloc note pour finir l’entretien avec le président… On s’entend vraiment bien, il coopère avec efficacité, c’est excellent. Il m’a une fois de plus remercier pour ma simplicité, il n’en reviens pas. Avant mon arrivé, il avait peur de mes réactions « d’européens », il avait même honte de me logé ou je suis. Il est très content de mon comportement et de ma simplicité. Tout ceci m’est allé droit au cœur, ça m’a vraiment touché !!!<o:p></o:p>

    J’ai été baptisé aujourd’hui : Arouna Traoré. Arouna, c’est le nom qu’un burkinabé à ouaga m’a donné, je voulais le garder. Et traoré, c’est purement Malien. Donc voilà mon nouveau nom, sur les terres d’Afrique !!!<o:p></o:p>

    J’ai fini la matinée par une bonne partie de carte !!! Jusqu’à  ce qu’une demoiselle, m’invite à aller faire un tour avant d’aller chercher à manger. Eh oui, c’est le ramadan, il n’y a que togola et moi qui mangeons… On a fait une bonne petite ballade en discutant et en échangeant nos différences de cultures, pour arriver jusqu’au nouveau marché. C’était excellent, tout est confiné, comme le souk au Maroc !! très sympa la ballade. En revenant, je suis parti cherché ma gamelle !!! Et à l’attaque !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    L’après midi, je suis allé avec Allassane, au siège de l’assoc, pour pouvoir travailler. J’ai pris pas mal de retard à cause de l’électricité (inexistante au centre, juste un groupe électrogène le soir), ma batterie ne dure que 2hr. Donc je suis parti bossé là-bas pendant 2hr.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au retour, comme d’hab’ : causerie. Y’a un animateur qui veut venir en France… Je pense que je l’ai dissuadé. Ce qui n’est pas plus mal, quel avenir l’attend là-bas, lui qui ne parle pas français. Il est près a prendre un « boat people » pour rejoindre l’Espagne… C’est vraiment triste. Mais quand je lui est expliqué les rélité de la vie françaises, ça l’a calmé pour un bon moment je pense !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Je suis retourné au terrain, je n’ai rien pu faire hier à cause de la pluie… On a commencé à travailler, et puis 18h, fin du jeun du ramadan… tout le monde rentre. Je n’y arriverai jamais… Bon normalement on se voit demain matin.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au retour au centre, partie de carte avec une pluie battante… Hier le vent a arraché un bout de toiture du porche… donc aujourd’hui : fuite… Très sympa. Ça me rappel de bon souvenir.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Je suis claqué, vivement une bonne nuit !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Samedi 15 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Aujourd’hui, malade… J’ai attrapé un bon coup de froid avec la tempête de l’autre jour… J’ai sacrément mal dormi, avec un mal de tête et à la gorge !!! J’en pouvais plus. Le réveil fut dure… D’ailleurs, un doliprane et au lit !!! Je me suis réveillé à 13h !!! Et là tout allait beaucoup mieux. Je pense qu’il y avait aussi une petite accumulation de fatigue. L’après midi, je n’ai rien fait, génial du repos, lecture, j’ai bossé un peu tout de même. En fin d’après-midi, direction internet et pharmacie avec Allassane. Ça nous a pris une bonne heure de ballade en moto. Mais ça fait du bien de sortir un peu du centre !! <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au retour, je suis allé voir la famille à Togola, il m’a présenté sa femme et sa p’tite fille, d’un an. On s’est posé dans le jardin, avec la nuit qui tombe. C’est vraiment génial leur style de vie. Ils sont plusieurs familles dans une cour commune, chacun fait ça petite vie. Y’en a qui mange, d’autres qui se lave, … C’est vraiment vivant et convivial !!! On est allé voir son oncle ensuite !! En y allant, on a traverser plein de petite cours, toutes aussi animé les unes que les autres, avec les enfants qui jouent en criant, les femmes qui préparent le repas, et les hommes qui discutent entre eux autour du thé !!! Avec la peine ombre, ça donne une ambiance vraiment très sympa. Ça fait plaisir de voir ce style de vie… Tout est partagé, il font tout ensemble. C’est énorme. Ce sont des choses que l’on a oublié chez nous…. Quand on voit la vie de famille ici, c’est peut-être triste, mais l’ambiance est telle, que tout devient agréable. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au retour, on s’est posé au studio de photo de togola. Et Abdoul était là en attendant impatiemment son thé. Il en est accro le pauvre… Et avec le ramadan, ce n’est pas facile pour lui !! On a discuter une bonne heure, dans la nuit, à boire le thé, tranquillement. Un vrai bonheur !!! C’est quelqu’un d’intelligent et de passionnant. Il est un peu imbus de sa personne. Mais il faut le détendre de temps en temps !!!<o:p></o:p>

    Le soir, on s’est retrouvé, avec Mes compagnons de chambré pour partager le repas. Pour ce qui est de manger avec les mains, plus aucun soucis !!! Je m’y suis fait ! Ce système de partage est vraiment sympa. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le soir, un autre animateur est venu. Il m’appel Papou. Parce que se fille de 3 ans, à une peur terrible de moi !!! Elle ne veut pas venir quand je suis au centre, et se met à hurler quand elle me voit. Et elle m’appelle Papou (surement du diminutif de toubabou (l’homme blanc) !!!). ça me fait bien rire, son père aussi d’ailleurs. Demain on va joué au PMU, il me choisis les chevaux et on fait moitié/moitié !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    De temps à autre, je me sens un peu seul, le fait d’être le seul blanc. L’ambiance est très bonne et ils sont tous au petit soin avec moi, mais c’est vrai que par moment, c’est dure. Surtout que contrairement au Burkinabé, ils parlent moins bien français, et ne s’exprime entre eux qu’en bambara. Voilà pourquoi ils insistent pour que je m’y mette. <o:p></o:p>

    Ça fait bizarre de ne rien pouvoir partager, les discussions sont très enrichissantes et intéressantes, mais partager ce que je ressent ou ce que je vis, là c’est impossible. Même si je m’entends très bien avec tout le monde et que j’ai réussi à m’intégrer. Ce n’est pas facile. On échange principalement sur nos différences culturelles, de temps en temps en refait le monde, on retourne dans le passé, entre la France et le Mali ou l’Afrique en Général. C’est vraiment enrichissant, d’avoir leurs point de vue. J’apprends beaucoup, ça permet d’avoir l’esprit ouvert sur les réalité de ces pays.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Il est temps d’aller au lit. En espérant que je ne vais pas passé une nuit aussi horrible que la veille…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    dimanche 16 septembre 2007<o:p></o:p>

    Aujourd’hui, tout va pour le mieux, je me suis levé tranquillement. Les membres de l’asso jouent au carte et moi je bosse un petit peu sur le projet de notre assoc. La santé va un peu mieux, moins de fièvre mais toujours la gorge bien prise. Mais au moins je tiens debout !!!<o:p></o:p>

    Cet aprèm’ je vais chez le tailleur s’il vous plaît !!! me faire une chemise et un boubou avec les pagnes que j’ai acheté au burkina, et puis internet, j’ai pas mal de boulot qui m’attend… ça va me prendre un bon bout de temps !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai enfin réussi à joindre caroline qui est à Bamako, celle qui a rencontré l’association dans laquelle je suis, en février dernier. Ça fait ¾ jour qu’on essai de s’appelé, mais en vain. <o:p></o:p>

    Ce matin par chance, le numéro marchait, je la voit donc demain, au centre de Bamako.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Lundi 17 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Aujourd’hui, royal, rien de prévu, quoique, ça me fatigue de ne rien faire… Ce matin j’ai alterner, boulot-lecture-sieste… autant dire le bonheur à l’état pur !!! mais quand même, j’ai pas mal avancer, du moins sur le boulot de l’assoc ! le programme de parrainage prend forme !!! <o:p></o:p>

    J’ai attendu le repas avec impatience, décidément je ne sais pas comment ils font pour faire le ramadan. Croire, je veux bien, mais quand ça devient physique, je ne comprend plus…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    L’après midi, je suis parti avec Togola, au siège, recharger le pc, et profiter pour aller sur internet et travailler un peu quand même. Je voulais me poser boire un coca tranquille, mais pas Togola… donc tant pis. En tout cas ça me fait du bien de sortir du centre de temps à autres. Je pense que je vais m’imposer vis-à-vis de tous des moments ou je partirais seul en ville. Ils se préoccupent tellement de mon confort et de ma sécurité que ça en devient presque étouffant de temps en temps… j’ai besoin de moment à moi, me poser tranquillement sans avoir quelqu’un qui m’attend… c’est ça le plus gênant je pense ! <o:p></o:p>

    Rien que de se poser dans un endroit à boire une bière bien fraîche (l’alcool est banni ici !!!), ou flâner dans le marché ou tout simplement dans les petites ruelles. Ok je veux bien, le quartier est vraiment très pauvre, mais quand même, rien ne m’empêche de m’y promener !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au retour on est passé voir un surveillant de l’école, qui a un salon de coiffure. Très sympa (pas le salon…) !! il m’a vite fait expliquer son parcours. En 1999, il voulait venir en France avec 6 acolytes. Il est passé par la Mauritanie, où ils sont restés 2 ans, à bosser de p’tit boulot en p’tit boulot, avant de rejoindre le Maroc.<o:p></o:p>

    Une fois au Maroc, il rencontre un mec qui lui demande si il a des papiers. Non. Celui-ci l’a dénoncé. Il a fait une semaine de prison. A sa sortie, les autorités marocaine l’ont  déposés au nord du Mali, et il s’est débrouillé seul pour rejoindre Niamakoro. Les autres ? 2 sont mort dans les boat-people de clandestin et les 4 autres sont actuellement en Espagne où ils ont eu leurs papiers, ils travaillent là-bas maintenant. Et envoi des nouvelles de temps à autre…<o:p></o:p>

    C’est ouf !! je n’avais entendu que ces témoignages dans des documentaires… Et là il me  raconte a avec la boule au ventre, mais en étant sur de ne jamais recommencer !!<o:p></o:p>

    D’ailleurs j’y retourne demain avec Alassane, pour une session coiffure !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Sur le trajet de la « maison », comme me dis Togola, il me raconte la même histoire, avec son frère. Il y a 1 an. Même périple : Mauritanie – Maroc – Boat people – Espagne. Actuellement il a ses papiers et va commencé une formation. C’est ouf, on a l’impression que tout le monde souhaite fuir leur pays, au lieu de le reconstruire. C’est sur en voyant la condition dans laquelle ils vivent, je peux comprendre qu’il soit plus facile de fuir que de reconstruire.<o:p></o:p>

    -         «  et toi Togola, si tu as l’occasion, tu partiras aussi ? <o:p></o:p>

    -         oui, mais de façon officielle.<o:p></o:p>

    -         Pour t’y installer définitivement ou étudier pour revenir après ?<o:p></o:p>

    -         Non sûrement pour m’y installer ! »<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    C’est réellement tout le monde. Si je pouvais leur faire comprendre que, en tout cas la France n’est pas un Eldorado… Et ce n’est pas près de s’arranger, bien au contraire… Ils ne se rendent pas compte des difficultés en France, surtout pour eux qui seront exploités et qui ne connaissent pas le système et les recours en France. D’autant plus qu’ils mettent tout leurs économies pour y parvenir. Et une fois là-bas, plus d’argent, plus possibilité d’économiser pour retrouver leur terre natale !!! <o:p></o:p>

    C’est ce que je leur dis, mieux vaut être pauvre et malheureux chez soit avec sa famille, sur ces terres d’origines, que sur un autre continent, coupé de tout contact avec les siens. Sans repère !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Voilà ma p’tite analyse du soir…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Conclusion, je ne suis pas allé chez Caroline, à cause du ramadan. On a remis ça à samedi…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce soir, fut bien calme avant l’arrivée de toute la troupe pour les parties de belotte nocturne !!! mais qu’est-ce que c’est marrant à regarder. Il ne joue pas il s’engueule, tout en déconnant !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    mardi 18 septembre 2007<o:p></o:p>

    Ce matin, on s’est tous levé à la bourre, à 9h… on a enfilé un p’tit dèj’ rapide avec Togola. Puis direction le quartier avec Mody et Togola pour aller faire une visite sociale dans une famille déjà identifié par le ministère de la promotion de la femmes de l’enfant et de la famille. En arrivant chez elle, rien…<o:p></o:p>

    La petite a suivi 4 opérations chirurgicales de l’intestin, le tout pris en charge par l’action sociale. Du fait de ces opérations elle n’a jamais été à l’école… elle doit avoir près de 10/11 ans… <o:p></o:p>

    On a discuté avec sa mère pour mieux comprendre l’évolution. Son père est décédé en 2004. Et sa mère se débrouille en faisant « des petits commerces » (comme ils disent !). Bref, on a du y resté une heure. A essayer de comprendre et de trouver des solutions à une situation vraiment triste. A priori elle sera prise en charge à l’école de l’association. Mais ça c’est le président qui décide…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au retour, j’étais tout chose. J’ai lu la feuille de compte rendu qui sera envoyée à l’action sociale. Triste situation…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En rentrant, boulot, boulot et boulot… jusqu’à épuisement de la batterie… (du pc bien sur !!!)<o:p></o:p>

    Après un bon repas, avec Togola nous sommes allé chez lui, voir sa femme et sa fille. Adorable, elle a 1 an et est déjà bien vive !!!<o:p></o:p>

    Il m’a montré toute une série de photo (normal c’est son boulot), dont celle avec Tiken Jah Fakoly, qui est venu sur la demande de l’association lors d’un événements qu’ils avaient organisés. Paraît-il qu’il habite pas loin d’ici… A voir… Togola est déjà allé chez lui à plusieurs reprises !!! « Et dis, pourquoi pas moi ? » lol<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Il m’a dit le nom de sa fille, qui signifie la sœur de jumeaux ??? Mais où sont-ils ? <o:p></o:p>

    « ils n’ont pas fait un an » m’a dit Togola… Il avait l’air vraiment touché. Normal vous me direz mais quand on voit la relation ici entre les parents et les enfants, cela peut paraître quelque fois inhumain !!! Il m’a montré des photos de ces 1er enfants. Des prématurés. 2 petits garçons…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après ça, je suis parti, SEUL !!! eh oui, ça y est !! j’ai de le droit à l’indépendance !!! bon j’ai mis du temps avant qu’il comprenne mais tout est passé. Quel bonheur !!!<o:p></o:p>

    Je me suis balader au marché, tranquillement, en regardant, en sentant, en écoutant. Grand moment, au rythme du pays…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Je suis allé à la pharmacie, eh oui, ce n’est toujours pas fini, mais c’est sur le bon chemin… Et parti branché mon pc au siège. Ils m’ont même confié les clefs !<o:p></o:p>

    Après ça : internet, j’attend un mail de DSF pour des informations, pour plus cibler mon appui. Bingo !!<o:p></o:p>

    J’ai profiter pour bosser un peu sur l’assoc, envoyer quelques directives et gérer un problème de matériel. Bref, j’ai pris le temps de lire, de répondre…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et au retour, un petit plaisir personnel : une bonne bière bien fraîche et un bon bouquin à l’ombre et au calme !! Je trouve l’endroit rêvé, sous les arbres !!! je me suis posé 1 bonne grosse heure. Et que du bonheur. Se sentir libre, sans personne qui m’attend, juste ma bière et mon bouquin. Très intéressant d’ailleurs : un mec un peu barré qui a décidé de faire le tout du monde en suivant l’équateur en trimaran, vtt, canoé et à pied. Un fou furieux. Mais ces récits sont vraiment prenant !!!<o:p></o:p>

    Le retour tranquille, je suis repassé par le marché, une fois de plus. Je trouve ça tellement agréable !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Tous m’ont regardé avec une tête ahurie quand je suis arrivé !! « Et oui, j’y suis arrivé !!! pourquoi vous aviez un doute ?? »<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    A peine le sac posé et c’est repartit, direction le tailleur pour mon boubou et ma chemise. Sur le passage on s’arrête discuter chez le vice-président, qui nous accompagne !!<o:p></o:p>

    On a bien déconné sur le chemin !! très sympa.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Depuis mon retour j’ai pas mal bossé. D’ailleurs j’ai revu la petite qui a affreusement peur de moi !!! et devinez ?? rien a changer, son père est horrible avec elle. Elle pleuré à grosse larme, dans ces bras, en s’accrochant fort , et lui qui lui faisait croire que je n’étais pas là. Elle a tellement peur qu’elle n’ose pas regarder !!! Et arrivé à ma hauteur, il lui dit de regarder, que je n’étais pas là … Et là rebelotte, gros sanglot à taper des pieds !!!<o:p></o:p>

    Y’a du mieux, en partant, une fois bien éloigné de moi, elle m’a fait des coucous de la main… un début déjà…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce soir, je pars voir des français, que je ne connais pas du tout et qui vivent à Bamako. C’est des amis d’une cliente du resto à Paris. Dès qu’elle a su que j’allais ici, elle nous a mis en contact. Je l’ai appelé hier, et me voilà invité à manger chez eux, ce soir…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    mercredi 19 septembre 2007<o:p></o:p>

    Bon déjà la fin de soirée d’hier… je suis partit en moto avec Togola direction Faladié, là où se trouve le couple de français. On a un peu galéré pour trouver, avant d’arriver dans un quartier riche, avec des gardiens devant chaque portes !!! sympa l’endroit… je préfère Niamakoro où tout est plus vivant, où tu vois tout ce qu’il se passe dans les maisons : les enfants joués, les femmes qui font la cuisine, les filles à la lessive, les vieux en train d’attendre que le temps passe… bref la vie quoi !! Là-bas, ce ne sont que de grand mur de 2,5 mètres, avec des porte en fer, c’est d’une tristesse, aucune vie…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bref, ils m’ont accueillit bras ouvert. Très chaleureux et très sympa ! je comprendrais plus tard pourquoi…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Catherine m’a préparé une salade vert, avec carottes et tomates !!! que du bonheur ! le riz midi et soir, je commence à saturer… un vrai régal. Je l’ai dévoré !!! Ils sont venus s’installer au Mali pour faire découvrir une nouvelle méthode d’éducation des instituteur. Quitté la vie parisienne pour la tranquillité de leur petit quartier de Bamako. Génial. On a beaucoup échangé sur ce que je faisais, mon parcours, ma venue en Afrique, …, ce qu’ils faisaient, etc… passionnant, ce sont de vrai passionné d’Afrique. Ils ont tout étudié avant de venir. C’était vraiment intéressant de les écouter. Jusqu’au moment ou Catherine me demande :<o:p></o:p>

    « - mais tu veux savoir ce qu’on fait ?<o:p></o:p>

    je pensais déjà le savoir, mais bon…<o:p></o:p>

    -         biensûr !<o:p></o:p>

    -         on est scientologue ! <o:p></o:p>

    -         ah ouais ??? »<o:p></o:p>

    Et là, je suis tombé de haut : l’église scientologique internationale !!! (même « word » me le souligne en tant que faute !!!). Et merde, où je suis tombé encore…<o:p></o:p>

    Bon je joue l’air intéressé, du moins pour essayer de comprendre : elle me parle de spiritualité, de découverte de soi, du créateur (Ron Hubbard), bref, ça rentre d’une oreille et ressort par l’autre… Jusqu’à ce qu’elle se lève pour aller chercher les fameux fascicules… bon ok je veux bien. Y’en a un pour tous les thèmes : l’enfant, la réussite personnel, l’organisation, la toxicomanie, … bref, un joli panel !!!<o:p></o:p>

    J’en prend un et le feuillette, le temps qu’elle me raconte tout sur cette organisation. Mais je n’entendais plus rien, même ce que je regardais, je ne le voyais pas !!! je pensais en même temps… sur cette église, ces mouvements de gens un peu barré, leurs façon de pensée et de vivre. Elle me dit que c’est (si je me souviens bien) la recherche de la spiritualité à 2 pour ensuite s’ouvrir aux autres… Bref, un baratin qui me dépasse. Elle me raconte également qu’ils sont là pour faire des conférences dans les universités et que le programme d’éducation des enseignant est tiré des « recherches » du gourou de cette étrange église… Ok je comprend mieux pourquoi ils sont là !! la promotion de leur mouvement, c’est comme ça que je vois ça ! J’étais déboussolé !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai été plus ou moins choqué, je ne pensais pas ça. Même si ces gens sont comme nous. Mais le fait qu’elle me dise ça comme ça !! sans me demander avant ce que je pouvais en penser… Et encore heureux, parce que n’aurais pas mâché mes mots !!!<o:p></o:p>

    J’ai essayer de changer de discussion, parce que malgré tout ça ce sont des gens charmants, très cultivé et très intéressant. <o:p></o:p>

    J’ai enchaîné sur Haïti, vu qu’ils sont ouverts d’esprit et qu’il ne connaissait pas… Bingo, ils ont pris… ouf, je me suis sorti de leur grande parole et de leur façon de pensée…<o:p></o:p>

    La fin de soirée c’est très bien passé, avec un côté d’amertume tout de même… Un de leur ami s’est présenté, il a une association ici.<o:p></o:p>

    On s’est donné rendez-vous vendredi matin pour remplir le questionnaire de DSF, que je leur rendrais à mon retour.<o:p></o:p>

    Quand Togola est revenu pour me chercher, je me sentais comme délivré… Et en partant :<o:p></o:p>

    « - tiens Vincent, ça me ferait plaisir si tu prenais un fascicule, celui qui t’intéresse ! »<o:p></o:p>

    Oulala, mais je ne veux pas rentré dans ce monde de gens complètement barré de toute réalité !!! bref, je prend celui sur « les enfants », je ne sais pas si je l’ouvrirais un jour, mais bon, peut-être, au moins pour ne pas mourir idiot et savoir ce qu’ils ont derrière la tête !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Sur le retour, en moto, j’étais sonné, même la poussière des poids lourd ne me faisait plus rien, j’étais pensif !!! <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    A mon arrivée, il y avait le fils du président qui fait de la musique. Je lui avait demander de passer pour me faire écouter. C’est excellent, du tiken jah fakoly en puissance !! je télécharge ces 2 albums, et il me préviens quand son album est fini !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après toute ces émotions, une bonne nuit. J’ai eu un mal de chien à m’endormir, va savoir pourquoi ??? lol…<o:p></o:p>

    Avec une grosse tempête vers 3 hr du mat’. Autant dire, nuit en pointillé…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le matin fut rude, très rude !!! <o:p></o:p>

    Après un p’tit dèj, on attaque directe par un scrabble !!! bon délire, on s’est vraiment bien marré !!! et puis il fallait bossé un peu quand même…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai donc interrogé le directeur de l’école. Ça m’a bien pris 2 bonne heure, quand même !!!<o:p></o:p>

    Un bon repas, suivi d’une grande et longue discussion avec Mody le directeur du centre d’écoute et Moussa, un jeune qui bosse pour une ong « right to play », partenaire de l’association. On a divergé longtemps d’abord sur la croyance, tout le monde s’étonne que je ne fasse pas le ramadan… C’est tellement clair pour moi…<o:p></o:p>

    Et même si j’étais musulman, je pense que je serais également athé…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Très intéressant, de comprendre leur point de vue, leur façon de pensée. Tout est lié en faite. C’est ce que je lui disais : si nous en France on croit de moins en moins, c’est peut-être qu’on est un peu plus terre à terre, qu’il y a des moyens pour que l’on trouve des solutions à nos problèmes. Alors que dans les pays en voie de développement, ne peuvent que s’accrocher à une croyance, pour espérer un destin meilleure, sortir de la misère et de la pauvreté.<o:p></o:p>

    Ils m’ont clairement dit que c’était tout à fait ça, qu’ils n’avaient aucun moyen, aucune solution pour s’en sortir, sauf de croire qu’un jour peut-être…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On a dérivé toute la discussion sur la différence entre la sexualité française et Africaine. Très intéressant également. Je comprend mieux le système de la famille et de la polygamie. <o:p></o:p>

    Des discussions qui ont durés quelques heures tout de même, mais un échange très enrichissant !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Un animateur se faisait « contrôlé » cette am, par ce fameux moussa. J’ai assisté à tout ça, et participé au bilan final de l’animateur. Il a beaucoup apprécié mon intervention.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bref une après midi pleine de rebondissant et d’apprentissage !! Le soir venu j’ai quand même bossé avec Abdoul sur la planification de ces projets. L’aider dans sa réalisation, lui expliqué un autre mode de fonctionnement et de réalisation pour s’adapter à leur difficulté. Une fois de plus un échange fort.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après cette nuit et cette journée, je n’en peux plus. Et là je suis sur mon pc en écoutant ayo et accessoirement les zigoto en train de jouer à la belotte.<o:p></o:p>

    Demain journée chargé, donc au lit de bonne heure !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Jeudi 20 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Au levé, qui fut tout de même raide, pas de petit dèj’ !!! décidément, le service commence à se dégrader… je rigole bien sur !!!<o:p></o:p>

    Au bout de 20 min, ce n’est pas la fille du président qui l’apporte. Mais la présidente du groupement des femmes. Eh oui, on devait se voir la veille, mais elle a eu un empêchement. Bon bah tant pis. C’est avec les yeux collés que je vais chercher le questionnaire et mon calepin… on a discuté une bonne heure. J’ai beaucoup appris sur leur organisation et sur leur auto-gestion. C’est remarquable !!! rien que le principe de la tontine. Chaque femme de chaque groupement (il y en a 15, qui en tout regroupe près de 500 femmes), se retrouve 1 fois par semaine et donne toutes 200 cfa. Une femme est tiré au sort et reçois l’argent de toutes les autres. Et ainsi de suite, chacun son tour. Ce qui leur permet d’avoir un capital de base pour développer leurs activités et investir. Le principe est génial !! Et ils font pleins d’autres choses. Bref, j’ai été surpris par tout ce mécanisme !!! remarquable !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Une fois fini, le petit dèj’ me faisait de l’œil depuis le début. Je l’ai donc dévoré !!! trop de bien !! un brin de toilette et Togola m’attendais pour visiter le centre de santé. Ok c’est partit !<o:p></o:p>

    En arrivant là-bas, il y avait un monde fou, que des femmes avec leurs nouveaux nés. C’était une campagne de vaccination. C’est impressionnant de voir ça !! ce nombre et cette organisation. J’en ai pris plein les yeux !!!<o:p></o:p>

    On s’est entretenu avec le médecin en chef, pour connaître un peu les grandes lignes du partenariat avec l’association. Et puis, il y a eu la visite… c’est là où j’ai regretté d’avoir pris mon petit déjeuner avant… entre les odeurs et toutes la crasse et la misère que je voyais… dès bon matin ! C’était vraiment trash !!! « et là, ce sont les salles d’observation ». j’ai juste mis le nez pour voir, mais ça m’a suffit. Ça a duré une petite heure. Et j’étais content de repartir !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En arrivant au centre, on a discuté tranquillement, toujours avec le bruit des enfants qui jouent, avant d’aller me poser tranquillement sur mon pieux pour bouquiner. Et puis il fallait tout de même travailler… au moins un peu avant de manger.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    L’après midi, j’ai bossé avec le directeur du centre d’écoute, sur la planification des projets. Je l’adore ce mec, un petit monsieur bien costaud, avec une tête trop marrante et toujours le sourire. Bref, on a bien bosser tout en se marrant. Il n’arrivait pas à réfléchir parce qu’il avait faim. « ok mody, on va mettre ça sur le dos du ramadan !!! » il rigole pour tout, avec un de ces rires !! t’es obligés de faire pareil !!!<o:p></o:p>

    Après ça on s’est mis à discuter avec mody et allassane des sectes (avec ce qui m’était arrivé la veille…), et puis de la secte Raélien, Allassane a un ami qui a fuit un camp de raélien en côte d’ivoire, pour venir jusqu’au Mali. Et c’est vrai qu’au Burkina on en a vu 2, clairement indiqué d’une grosse pancarte sur le bord de la route. Cet enfoiré de violeur d’enfant !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    C’est mon lit et mon bouquin qui m’attendais ensuite. Trop de bonheur, ne rien faire, lire et se reposer, c’est pas du bon ça ???<o:p></o:p>

    Jusqu’à l’arrivée du président. Je lui avait demandé de venir cette am, pour bosser un peu ensemble. Bref, il n’avait pas envie et moi non plus, du coup on a remis ça a demain. Il faut que je lui apprennes à établir un budget et tenir une comptabilité. Ainsi que réorganiser le fonctionnement de son asso, avec les faille que j’ai pu constater… un boulot qui va surement nous prendre un peu de temps…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après ce bref entrevu, oùje lui est expliqué ce qu’il fallait qu’on fasse ensemble. Je suis partit en ville avec Allassane. Opération coiffeur !! faut que je prenne des photos des métiers africain, pour DSF, donc il fallait quelqu’un pour se faire coiffer, c’est le seul qui avait des cheveux… Du coup j’en ai fait de même, à la tondeuse. Le coiffeur c’est le surveillant de l’école. Je l’avais vu quelques avant avec Togola. Quelques clichés, et il est partit me chercher sa tondeuse « spécial européen » il m’a dit. C’est un ami français qui lui a envoyé. Mais avec ça, il ne peut pas raser les black !!! <o:p></o:p>

    Il m’a vraiment fait du bon travail, même la barbe !!! qu’est-ce que c’est agréable, j’avais jamais fait ça, mais ça fait du bien de ne rien faire. Et puis allez chez le coiffeur, ça fait une éternité, presque 9 ans tout de même !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On est rentré sous la nuit, Allassane me racontait l’histoire de Saïdou keita, une légende de 1800 qui fait l’histoire du Mali, passionnant ! Et puis avec sa façon de le raconter, c’est énorme !<o:p></o:p>

    En arrivant personne, nuit noir et pas d’essence pour le groupe électrogène. On a attendu une heure avec une tite lampe à pétrole à discuter tranquillement. <o:p></o:p>

    Le repas est arrivé un peu tard, avec la vieille, c’est la fille du président, celle qui veut que je parle qu’en bambara. Bon sa crise est passé. Et maintenant elle veut se marier avec moi…<o:p></o:p>

    Elle est resté pendant le repas, on a vraiment bien déconné !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après tout ça on a une fois de plus échanger sur la France et ses problèmes… jusqu’à ce que tout le monde arrive pour la belotte nocturne.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et là il est 22h30, je sors de ma douche. Toujours un réel plaisir, avec la lune qui éclair et les enfants dans la rue qui jouent, chantent et crient, c’est énorme cette ambiance !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Vendredi 21 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Le matin, le malien que j’ai vu chez les français l’autre soir est venu, on a rempli ensemble le questionnaire de DSF, que je leur remettrait, avec un bémol tout de même, l’association est jeune et ambigue et les projets n’ont pas encore débuté…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ensuite, j’ai revu tranquillement avec Mody le rapport sur le centre d’écoute. R.AS. j’en ai profité d’être sur le Pc pour finir de travailler…<o:p></o:p>

    La journée a été plus que tranquille, puisque la fin de matinée et le début d’am s’est fait entre boulot – sieste – lecture… Royal, non ???<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après cette longue pause (que je me suis accordé…) j’ai bossé avec le président sur son budget, lui apprendre à quoi sa sert et son importance pour les différents partenaires. Avant cela, on a mis les choses au clair. Certain amalgame commençait à s’envenimer… déjà avec ces animateurs qui, apparemment ne bosse pas assez… et ceux-la, n’ont pas averti le président lorsque j’étais parti seul en ville, ce qui a causer une engueulade des animateurs !!! Sur leur responsabilité vis-à-vis de moi… Et puis sur la personne qui est venu ce matin.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Pour la 1ère chose, je lui est bien expliqué que j’avais de temps à autre envi de liberté, être seul, faire ce que j’ai envie, sans mobilisé quelqu’un, que je me sentais étouffé. Il m’a expliqué qu’il y avait carrément un comité chargé de mon accueil !!! Le vice président étant le président de ce comité. Chose que j’ignorait, toute cette organisation… On aurait du me prévenir que ce soit aussi solennel !!! Bref, la seconde chose, je lui ait dit la veille au soir qu’une personne viendrait pour remplir ce fameux questionnaire, donc qu’il était au courant. Ce qu’il reproche c’est que les autres ne soit pas au courant… Il avait peur que ce soit quelqu’un d’étranger qui viennent dire du mal de son association. Ça je peux le comprendre !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bref, avant la compta on a remis les choses carte sur table, et tout c’est très bien passé !!!<o:p></o:p>

    Et puis on a attaqué ! On a tout épluché poste par poste. Enfin j’avais tous les éléments comptables !!! Avec un bon déficit de 2 000 000 de cfa tout de même !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après cette prise de tête organisée, je suis allé consulté mes mails avec Togola. A mon retour, je me suis remis à bosser sur ce budget, j’ai tout tapé et tout remoduler !! Conclusion il peut gagner 118 000 cfa par an !!! Si il suit tout ce budget à la lettre…<o:p></o:p>

    A voir !!!<o:p></o:p>

    Toute cette comptabilité m’a achevé, donc… au lit !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Samedi 22 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Au matin, levé tardif, mais qu’est-ce que ça fait du bien. J’ai intercepté le président pour lui annoncé la bonne nouvelle et les évolutions possibles !! Il n’en croyait pas ses yeux !!! Il était plus que ravi  de cette nouvelle !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai travailler un peu sur le pc histoire d’essayer de rattraper mon retard, mais une fois de plus je me suis fait rattraper par ma batterie…<o:p></o:p>

    Donc j’ai fini, dehors avec les autres, comme à l’ancienne, sur papier… y’aura plus qu’à tapé !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Dans l’après midi, je suis allé sur Bamako centre avec « mon sauveur » (c’est comme ça qu’il se nomme vis-à-vis de moi !!) pour rencontrer Caroline. La route a été très sympa !!! A chaque accélération, je ne sais pas si je vais resté en vie, surtout vu l’état de sa moto, mais c’est vraiment agréable, d’être derrière et de contempler !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On a échangé tous les 3 tranquillement à la terrasse d’un bar (comme ça fait bien longtemps !!) à siroter un bon coca. Ça peut être complètement banal, mais ça fait tellement de temps, que j’ai réellement apprécié ce long moment. <o:p></o:p>

    On a discuté longuement sur DANAYA et sur chacun. Vraiment intéressant. On est partit vers 17h. L’animateur des dessins a organisé une séance. Je me dois d’être là-bas, il s’est tellement fait engueuler par les autres de n’avoir rien préparé et organisé pour moi…<o:p></o:p>

    Donc j’ai participé à cette séance, excellent, ces p’tits bouts en train de dessiner avec leur imagination. Il y avait un sourd-muet, adorable, je suis resté un p’tit bout de temps a tout regardé, tous les enfants voulaient me montrer leurs œuvres !! C’était excellent. Apparemment, jeudi am, c’est activité Bogolan (teinture sur tissu), c’est un art purement Malien !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le soir, une fois de plus rincé, comme j’ai dit à Abdoul, Bamako centre c’est pas fait pour moi, je préfère de loin la tranquillité de Niamakoro !!!<o:p></o:p>

    Et au lit !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    dimanche 23 septembre 2007<o:p></o:p>

    Ce matin, on a bossé avec le président sur le rapport du centre de foot. DSF me demande ces informations, car ils peuvent, et c’est sur, les appuyer sur ce volet. Donc il faut que je leur transmette toutes les informations nécessaires. <o:p></o:p>

    Après cela, j’ai bossé en attendant que ma batterie soit au point mort. Et puis on a longuement échanger sur la culture malienne, la polygamie et l’excision. Ils m’ont demandé ce que j’en pensais… ils n’ont pas été décu de la discussion !!! Et puis j’ai tout de même essayer de comprendre par rapport à l’histoire. Tout c’est terminé par une comparaison avec la France, principalement sur l’égalité des femmes !!! Ce n’était pas triste non plus. <o:p></o:p>

    Il pense que la polygamie peut être une solution, pour éviter les adultère, tromperie et divorce… Mais c’est hypocrite comme raisonnement !!! Si on va voir ailleurs, c’est bien parce qu’il y a un problème dans le couple, non ??? alors pourquoi avoir plusieurs femmes ???<o:p></o:p>

    Bref, un sujet qui demandait débat !!<o:p></o:p>

    Et là je passe toute l’am au cyber, pour faire la grosse quantité de travail prévue…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    dimanche 23 septembre 2007<o:p></o:p>

    Ce matin, on a bossé avec le président sur le rapport du centre de foot. DSF me demande ces informations, car ils peuvent, et c’est sur, les appuyer sur ce volet. Donc il faut que je leur transmette toutes les informations nécessaires. <o:p></o:p>

    Après cela, j’ai bossé en attendant que ma batterie soit au point mort. Et puis on a longuement échanger sur la culture malienne, la polygamie et l’excision. Ils m’ont demandé ce que j’en pensais… ils n’ont pas été décu de la discussion !!! Et puis j’ai tout de même essayer de comprendre par rapport à l’histoire. Tout c’est terminé par une comparaison avec la France, principalement sur l’égalité des femmes !!! Ce n’était pas triste non plus. <o:p></o:p>

    Il pense que la polygamie peut être une solution, pour éviter les adultère, tromperie et divorce… Mais c’est hypocrite comme raisonnement !!! Si on va voir ailleurs, c’est bien parce qu’il y a un problème dans le couple, non ??? alors pourquoi avoir plusieurs femmes ???<o:p></o:p>

    Bref, un sujet qui demandait débat !!<o:p></o:p>

    Et là je passe toute l’am au cyber, pour faire la grosse quantité de travail prévue…<o:p></o:p>

    Le soir, rincé et pas de carburant pour le groupe électrogène, donc pas de lumière et plus de batterie. J’ai bosser en revenant…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En allant me couché, plein de fourmi rouge sous la moustiquaire !!! Et oui, une fourmilière s’est installée sous mon matelas, profitant d’un trou dans le sol. Je les ai exterminé, comme je pouvais… Pour ensuite me couché tranquille, du moins, à peu près…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Lundi 24 septembre 2007<o:p></o:p>

    Après un levé tranquille, pour une fois il ne fait pas trop chaud !! Avec Allassane on enfourche la moto du président, direction bamako centre. Je dois rencontré quelqu’un d’une ong : enda-mali. DSF a besoin de contact pour une volontaire française, dans la région de Mopti. J’ai eu l’info par le président et bingo, le coordinateur du réseau des assoc de Mopti est à Enda aujourd’hui !!<o:p></o:p>

    On y file direct. Bien sympa sur une vraie moto !!! Sur la route on parle du petit Bah, un môme de 5 ans qui est tout le temps au centre. On s’entend super bien tous les 2, malgré la barrière de la langue. Il pète de feu et est vraiment adorable !!! j’ai demandé des info sur lui à Allassane. Sa mère l’a laissé à sa sœur, cela fait déjà 2 ans. Et sa sœur le bat. Ce n’est même pas frappé, c’est être battu. Je comprend mieux ses réactions quand quelqu’un se fâche. Il se met à pleurer direct, caché derrière ses mains, en train de se ronger les ongles. Il a peur de rentrer chez lui à chaque fois. Il faut que quelqu’un l’accompagne… Et personne ne peut rien faire, la parole d’un gamin contre celle de sa mère et de sa sœur. S’il tente quoique ce soit, ils peuvent avoir des ennuis avec la police !!! c’est arrivé à un autre directeur du centre !!<o:p></o:p>

    Donc il vient souvent au centre parce qu’il s’y sent bien, il s’amuse, il est en sécurité. Bref, tout ce qu’un p’tit bonhomme demande !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On a tourné pas mal dans Bamako, avant d’y arriver. Horrible la pollution !!! c’est à se couper le souffle !! Bref on arrive chez enda, on attend le temps qu’il finisse sa réunion. Je pend les info, file le CV de la nana et c’est repartit !! Direction l’école d4allassane, savoir quand il commence les cours !<o:p></o:p>

    De retour au centre, on a attendu le repas tranquillement. J’ai pris un cours de maçonnerie. L’ambassade de France a financé l’agrandissement du porche. Et le mec posait la dalle de béton. Remarquable !! Et après on dit que les africains ne savent pas bosser…<o:p></o:p>

    Bref, après le repas. On a attendu tranquillement, une fois de plus a discuter et se faire de bonnes énigmes. Tout est au ralenti ici entre 12h et 16h… donc je m’adapte !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    A 16h30, et toujours sans batterie, dans l’impossibilité de bosser, je prend mon sac et part au siège (ça y est j’ai obtenu ma liberté !!). Sur la route, je m’achète une pomme, ça peut paraître très con, mais qu’est-ce que j’ai pu la savourer. Un vrai bonheur. Depuis que je sui au Mali, je n’ai pas mangé un seul fruit. Alors la vision de la pomme a été plus forte que moi. Bon un peu chaude mais avec du goût et du jus !!! Un vrai régale ! j’en ai rien laissé. C’est tout de même un petit plaisir à 250 cfa quand même !!! contre 25 pour une banane !!! bref, j’ai continué mon chemin content de se p’tit moment de liberté, avec le sourire en coin et le goût de la pomme qui persistait !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai bossé au siège avant d’aller sur internet, sur la route, par curiosité, j’ai acheté des galettes de mil avec du riz et du sucre, ça n’avait pas l’air dégueu !! Et bah j’avais raison, énorme même !!! Allassane m’a récupéré au passage et retour au centre. Corvée d’eau, de carburant et c’est partit pour une compétition de dame !! avec Allassane, Togola et mon pote Papou !!! Le petit bah nous a rejoins, comme d’hab’. Et sachant ce qu’il vivait chez lui, j’ai vraiment bien rigolé avec lui, on a fait de la moto, et les cons tout simplement, comme 2 personnes qui ne se comprennent pas. Avant qu’il me demande de le raccompagner chez lui (j’ai demandé la traduction quand même). C’est partit, il me donne la main, et on part dans le noir ! Il m’indique où s’était !!! vraiment adorable. J’ai juste perdu mon sourire et mon envie de parler quand j’ai vu sa tante…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Mardi 25 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Ce matin le levé a été dur, dur, mais qu’est-ce que j’ai bien dormi. On devait aller au centre de détention pour enfants, mais pas de nouvelles d’Abdoul. Du coup j’ai aidé Allassane, demain il passe se certification d’animateur. Je lui ai donné quelques jeux et quelques techniques. Il fallait qu’il prépare tout le programme de la matinée avec les enfants. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et puis, j’ai retrouvé mon pote le pc, pour bosser. En faite je suis grave à la bourre !!! C’est décidé, aujourd’hui je fini de tout tapé, avant le boulot final !!!<o:p></o:p>

    C’est partit !! j’ai alterné ave quelques petites pauses, tout de même. Et après c’est mon ventre qui criait famine, plus moyen d’avancer !!! Donc, au lit avec un bon bouquin !!<o:p></o:p>

    Quand le repas est arrivé, je m’en faisais une joie, même pour du… riz bien sur !! A ma grande surprise, c’était du tôt… Il faut savoir que ce plat est très particulier… Imaginez une pâte gélatineuse verte, faite à base de farine de mil, mais très consistance. En séchant ça ressemble a de la purée séché, mais gélatineux !!!<o:p></o:p>

    Avec ceci, une sauce qui paraît succulente… Bon c’est vrai, mais il faut voir la texture. On aurait dit que plein de petit africain s’était acharné à craché, des choses venu du fin fond de la gorge… et avec de petit morceau marron et vert… ça donne envie non ? <o:p></o:p>

    Donc voilà mon repas !!! Il y avait le président et le directeur du centre, impossible donc de faire la fine bouche !!! bon dans mon malheur, je mange au moins avec une cuiller.<o:p></o:p>

    Au goût, très sympa, du moins sa passe, mais il ne fallait absolument pas regarder, le long filament qui tombait de la cuiller… ça donnait la gerbe…<o:p></o:p>

    J’avoue j’en ai repris, tellement j’avais faim !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après tout ça j’ai bossé jusqu’à épuisement de ma batterie. Et direction le siège de l’assoc pour bosser là-bas, par chance, le président nous laisse sa moto avec Allassane !! Arrivé là-bas, pas de courant, la facture n’a pas été payé. On ne s’arrête pas là et direction pap soul, le coiffeur. Je pose mon pc à brancher et file au cyber. Je m’arrête le temps de m’acheter ces fameuses galettes… (ok, j’ai repris 2 fois du tôt, mais impossible d’en reprendre une 3ème fois, du fait de la texture. Donc une faim énorme !!) <o:p></o:p>

    Après avoir fini, j’ai retrouvé tout ce petit monde, pour discuter tranquillement le temps que ma batterie se charge.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On en a profité après pour aller voir les bogolan, de la teinture sur tissu avec de la terre, des feuilles et des écorces. Typique Malien. C’est remarquable ce qu’il font !! j’en ai commandé 5. Et puis un p’tit vendeur d’artisanat qu’on est passé voir ce matin. Il devait récupérer d’autres objets. J’ai craqué pour la statuette d’un esclave, qui vient de ségou, un village de brousse. Elle est super âgé, à l’état brut !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    De retour au centre, on s’est posé avec mes 2 compagnons de chambré à discuter tranquillement. Ils ne veulent pas que je parte !!! Je vais leur manqué… ça m’a touché !! Et moi alors, vous allez pas me manquer peut-être ??? et puis merde ! je ne suis pas partit !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce soir, on attend la pluie avec impatience, qu’elle vienne recouvrir la pleine lune, serait une bonne chose !!! Bingo, une heure après une bonne grosse tempête comme je l’aime, juste le temps de refroidir l’atmosphère !!! Et merde, je vais caillé pendant ma douche !!! <o:p></o:p>

    Tant pis, avoir froid en Afrique c’est sympa aussi !!<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Mercredi 26 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Ce matin, on devait une fois de plus aller au centre de détention des enfants. Mais il y a eu un décès pendant la nuit, donc impossible d’y aller. Une fois de plus : reporté…<o:p></o:p>

    Bref, pas de soucis, il y a la certification d’Allassane pour être animateur. Je voulais voir ça, vu qu’on a fait le programme ensemble !!<o:p></o:p>

    On est aller sur un terrain tout proche. C’était énorme, enfin de l’animation !!! On a fait une démo de ho-hiss !! exceptionnel, comme à chaque fois et je leur ai appris papa requin !! Grand moment !!! Bref, on s’est vraiment bien marré !!<o:p></o:p>

    Au retour du centre, j’ai soigné 2 petits dont mon pote Bah, il avait une sale plaie purulente… triste à voir !! Il était tout content qu’on s’occupe de lui. J’ai demandé de traduire pour qu’il garde bien son pansement jusqu’au soir. Et toute le journée il a fait très attention. Lui qui est plutôt à se salir vite fait !!! ça m’a fait plaisir !!<o:p></o:p>

    Ensuite avec Yacouba, on est partit sur une très longue discussion concernant la religion. Pas facile d’expliquer mon point de vue, surtout dans un pays où ils sont tous omnibulé par Allah !! C’est hallucinant, plus croyant tu meurs. Tout dépend de lui, tout est fait selon lui et toutes les conséquences viennent de lui. Il voulait que j’aille à la mosquée… Hors de question, l’ouverture d’esprit je veux bien, mais ne pas me sentir à ma place, pas question. Je n’ai rien à y faire !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après un bon petit repas, Keïta veut créer un centre de formation. Ok pas de problème, on s’y met maintenant !!! On a donc commencé. Le problème ici c’est que les gens veulent de l’argent tout de suite !! A partir du 1er jour ou ils bossent. Mais ce n’est pas possible. Avant de gagner de l’argent, il faut prouver de quoi on est capable, fabriquer puis vendre, de là il y a au moins 1 an qui s’écoule !!! Il trouve que ce n’est dons pas possible. Ils sont pas croyable !!! C’est ce que je lui est dit, il y a 2 choses :<o:p></o:p>

    Soit ils sont payés avec un salaire normal dès le début, et dans ce cas ça ne dure que 6 mois, après on ferme la boutique…<o:p></o:p>

    Soit ils continuent à galéré comme aujourd’hui, pendant 6 mois/1 an, avec un très petit salaire. Et au fur et à mesure le salaire augmente. Et là au moins ils sont sur d’avoir un salaire jusqu’à la fin.<o:p></o:p>

    Ce sont les personnes intelligentes qui te suivront !!! Donc on s’est arrêté là ! J’ai même comparé avec le France, comme quoi dans n’importe quel pays c’est la même chose, dès qu’on créer quelque chose, il faut un peu de temps avant de gagner de l’argent. Même en France !!! Alors en Afrique !!! Ils croient trop que c’est la fête, ils sont beaucoup trop gourmand !! Tant pis ça leur jouera des tours, jusqu’à ce qu’ils comprennent !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après tout ce long débat, je n’ai pas laissé tombé l’idée, mais ça restera un projet pour DSF…<o:p></o:p>

    J’ai bossé sur l’identification des besoins humains et matériel, pour récapituler tout ce que j’ai fait jusqu’à présent.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai fini ma journée, en « ville », seul, j’avais besoin de sortir. Faut que j’achète des pagnes, et que je passe au cyber, j’attends des docs de DSF pour continuer mon taf !!<o:p></o:p>

    Petites ballades fort sympathique, avec une fois de plus les petites galettes mil/riz/sucre. A déguster sur le chemin. Que du bon !!<o:p></o:p>

    En arrivant Bah avait pris sa douche, donc je lui est refait un beau pansement. Une fois de plus il était tout fier qu’on s’occupe de lui !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au soleil couchant, j’ai fait ma lessive, tranquillement éclairé par la pleine lune. Par chance Allassane et Yacouba m’ont filer un coup de main. On a encore et encore discuter, sur les femmes ce coup-ci… la différences entre les occidentaus et les africains. Décidément c’est hors de question de ma marier avec une africaine, et encore plus pour un blanc !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Un bon repas, et c’est partit, avec Allassane, on part voir Amélie, celle qui est ici aussi pour DSF et elle habite juste à côté (bon 30 min de marche quand même !!!). On s’est retrouvé et on a discuter longtemps, très longtemps. Conclusion des courses, elle me rappel en fin de semaine, pour qu’on fixe un rdv avec son président et le mien, pour voir pour un éventuel partenariat.<o:p></o:p>

    On est revenu tranquillement en discutant dans la nuit toujours avec dame lune qui nous éclair !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ah, j’ai oublié, avant de manger, la petite de 3 ans qui a affreusement peur de moi et qui m’appelle papou, elle est arrivé avec son père et elle n’arrêtait pas de répéter, tout en tenant fort la main de son père : « je suis plus fort que papou, je vais le battre, je suis plus fort que papou, je vais le battre… », le tout en bambara, c’est Togola qui m’a traduit, mort de rire. Elle voulait se dissuadé… J’ai demandé comment on disait : tu as raison tu es plus forte que moi. En lui disant en bambara, elle m’a taper dans la main avec un grand sourire, ça y est je l’ai dans la poche.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et voilà, on est rentré vers minuit, une douche et au lit…<o:p></o:p>

    Pendant la nuit, grosse, grosse tempête !!! Et merde, mon linge propre… tant pis je n’ai pas le courage !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Jeudi 27 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Ce matin à ma grande surprise, mon linge n’avait pas bougé, ou presque. Merci Allassane, il s’est levé en pleine nuit pour me le rentrer et ce matin l’a étendu. Une vraie mère !!!<o:p></o:p>

    En attendant la moto pour aller à bamako centre, j’ai bossé un peu, je suis considérablement à la bourre à cause de cette fichu batterie !!!<o:p></o:p>

    A 11h pas de nouvelle de la moto, on décide de prendre le sutrama. Pour résumer c’est très simple, des toyota vert qui font les mini bus. Sauf qu’on était 23 dans le toyota !!! faut le faire, et personne sur le toit !! Par « chance » on est tombé sur des bouchon sur le pont qui traverse le Niger… Que du bonheur !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Arrivé au centre, on passe voir la direction des centres d’écoute, il bosse avec l’asso où je suis. Je me rencarde sur le fonctionnement de la collaboration. Après on a du marché une demie heure… Pour atteindre le musée national, depuis le temps que tout le monde m’en parle !! Enfin !! Bon c’est 500 cfa pour les autochtones et 2 500 cfa pour les blancs !! On se sent tout de suite à l’aise !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Très sympa ce musée, il retrace l’histoire, l’art (en général), avec des tissus du 10ème siècle et des objets datant de la préhistoire. Remarquable. On y est resté 2hr. Pour finir par une petite ballade dans le parc où il y a tout plein de monument malien en miniature.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ensuite on s’est tranquillement dirigé vers le marché artisanal. Avec 3 bananes pour faire la route et tout est nikel !!!<o:p></o:p>

    On a vu les bijoutier en action, travailler l’argent. Et j’ai fait la plus grosse négoc’ jamais faite, un tableau très sympa, peint en sable. Prix de vente : 22 500 cfa. Prix d’achat : 5 000 cfa !!! je lui ai bien fait à l’envers !!! paraît-il que ce n’est vraiment pas le prix. Juste une fleur pour que je revienne… Royal, je repars tout content avec mon tableau !! Allassane n’en revenait pas !<o:p></o:p>

    On s’est dirigé vers le sutrama, qui nous a déposé près du centre. Un bon petit repas (malheureusement froid, bon j’ai rien loupé, c’était du… riz bien sur !!). et j’ai bossé avec le président.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ensuite, c’est mon lit qui m’a appelé… rincé, je me suis posé pour bouquiner et je suis partit dans un long sommeil, jusqu’à l’arrivée du repas…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce soir, j’ai vraiment bien avancer, le président est ravi du boulot que j’ai fait, des tuyau que je lui ai donné, et les « directives » que je lui ai conseillé, du coup il m’a dit : « Vincent, je te laisse carte blanche pour retoucher entièrement le budget et l’organisation de l’assoc. Tu fais comme bon te semble. Et tu me fais des propositions. » ça m’a vraiment touché. Il est très reconnaissant de tout le travail et les idées que j’ai pu apporté. <o:p></o:p>

    Donc ce soir, au boulot, j’ai appliqué ses consignes, et côté budget, je n’est rien négligé et rien pardonné !!!<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Vendredi 28 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Ce matin Abdoul a été bien matinal !!! Il faut être près dans 20 min, changement de programme. OK ! je saute du lit et attend le p’tit dèj’. Avec un grande hâtise !!!<o:p></o:p>

    Et… sandwich à la viande, imbibé d’huile… que du bonheur dès bon matin, avec un bol de lait chaud !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bref, 5 min, après je me retrouvais sur sa moto, a manger le goudron en direction du centre de détention pour mineur… Très glauque, mais le responsable est vraiment sympa, ça rend la chose plus agréable. En faite c’est une ONG qui travail dans le centre et qui fait un suivi et des formations avec les détenus, pour les réinsérer et les éduquer. Vraiment intéressant, dommage qu’Abdoul soit pressé, pas le temps de visiter. Par contre il me propose d’animer une causerie avec les détenu, sur le sujet de mon choix. Il faut que je me penche la dessus, ça m’intéresse vraiment !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Et c’est repartit après une petite heure de causerie. Direction la banque et la police, tout ça pour Abdoul, je n’ai rien fait moi…<o:p></o:p>

    On est passé voir pap soul, le coiffeur, toujours pour Abdoul. Bref, en arrivant au centre, je me suis posé à discuter tranquillement, c’est génial il y a toujours du monde. <o:p></o:p>

    Et j’ai attrapé mon pc pour… bosser bien sur. Je suis en train de tout chambouler dans cette asso, après la compta et les salaires, je m’attaque à la com’, je vais leur refaire une vrai plaquette de présentation !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le repas, yes !!! du riz !!! <o:p></o:p>

    Je l’attaque à pleine main ( dans tous les sens du terme) et après une bonne sieste d’une petite heure… Je me réveil trempé de sueur et les yeux collés, vers 15h30, près pour travailler… Faut quand même que je termine ma mission explo, au programme : faire les contrats des volontaires… Au boulot !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Une heure après, je suis partit avec Keïta pour le former en nformatique. On est partit au cyber, j’avais négocier ça mercredi, pour venir avec mon pc et le brancher.<o:p></o:p>

    Je lui est montré tous les trucs sur word, et donné un document pour s’entraîner. Pendant ce temps, je regarde mes mails et surf tranquillement sur internet. On y est tout de même resté 2hr !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au retour mon pote yacouba (on va monter un biz de portable !) m’a une fois de plus rapporté du manioc, avec du poisson séché, tout ce que j’aime !! Génial !!!<o:p></o:p>

    Le repas s’est fait attendre, mais j’ai pu avancer sur la plaquette.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après tout ça, quelques causeries et une bonne douche, me revoilà devant mon pc, à tapoter… Et Allassane, qui passe 2 ou 3 fois, comme tous les soirs, m’apporter un thé, dans un petit godet. J’avale ça d’un très et c’est repartis. Tous les soirs c’est le même rituel. Le thé en Afrique c’est plus qu’une coutume, c’est une institution. Il ne font que ça (hors ramadan… c’est pour ça qu’ils se rattrapent le soir !!). Et ils sont toujours là, à jouer au carte…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    samedi 29 septembre 2007<o:p></o:p>

    ce matin une fois de plus, dur, dur… Mais cette fois, pas de sandwich à la viande !! Yes, de la « bonne » confiture …<o:p></o:p>

    Dès le réveil après un bon café, j’ai attaqué d’emblée, bien motivé à finir cette fameuse mission exploratoire.<o:p></o:p>

    Mais comme convenu, 2hr plus tard, plus de batterie… J’étais vraiment énervé, tout s’est coupé alors que j’étais à fond dans le budget !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Tant pis, je prend mon papier et mon stylo, et je fini l’étude. Au programme : analyse des parties prenantes, analyse des risques et cartographie de l’environnement. Beaucoup de mot qui servent… du moins je l’espère vu le temps que j’ai mis à faire tout ça, près de 2hr !!!<o:p></o:p>

    Après tout ceci, un bon repas. Le tout dans une discussion avec Keïta et le président, sur l’éducation des enfants, la différence France afrique. Et le fait que l’on soit matérialiste. « trop, je lui ai dit, beaucoup trop, du coup ça nous bouffe et on ne se rend même plus compte de la chance que l’on a ». C’est comme l’eau ou l’électricité. On a la facilité de l’avoir, on ne connaît pas ce besoin, sous ce prétexte, on le gaspille !!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ici l’eau et l’électricité sont choses rares, tout doit être préservé. Et ça fait du bien de vivre ainsi, de comprendre à quel point c’est important et primordial, et qu’on ne pense trop peu qu’à les préserver.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bref, j’avale ce bon repas et je pars avec Keïta voir le coiffeur pap soul, pour bosser là-bas. Il a de l’électricité… je me suis posé tranquillement sur sa p’tite terrasse à bosser en pleine air, très sympa, le tout dans une bonne ambiance. Une fois le travail fini, la batterie rechargé et Keïta sans cheveux, nous sommes repartis. Vraiment je l’aime bien ce Keïta, p’tit bonhomme un peu costaud, toujours le sourire, et avec un rire qui emporterait n’importe qui !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En arrivant, réunion avec les animateurs, j’avais demandé d’y participer. Chose faite. J’y était en tant que « consultant » d’après le directeur… La seule chose que j’ai eu à ajouter, c’est le manque de coordination et de responsabilisation de chacun. Ainsi que la circulation de l’information. Une fois l’info passé, tout le monde se rejette la responsabilité, ce qui créer des problèmes d’entente avec tout le monde.<o:p></o:p>

    Cette ajout est très bien passé, on me remercie pour ma franchise et ma constatation.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Après ceci, la nuit tombe… je suis partit avec Allassane voir les teinturier. C’est des mecs qui tape du tissus pendant 12 hr, le bazin, ça rend le tissu plus fin et un peu cartonnée. Remarquable !!! il faut de la pastience. On a fini par prendre un « café » local (à base de plante) chez Konaté, l’entraîneur de foot. Je grignote des pâtes version malienne avant de partir. Et puis arrivée au centre, je me suis posé avec mes 2 acolytes à discuter tranquillement de nos projets. Très sympa cette discussion. <o:p></o:p>

    Il règne vraiment une bonne ambiance. Plus le temps passe moins j’ai envie de rentrer…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce soir, j’ai bossé avec le président, pour valider tout le boulot que j’ai fait. Il a été impressionné du travail et très heureux de tout ce que j’ai pu leur apporter. Ça fait plaisir de se sentir utile, surtout pour une asso qui a près de 20 ans d’existence.<o:p></o:p>

    Les adieux vont être dur, dur… mais bon, ainsi va la vie.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    J’ai retrouvé un support sur l’éducation à la santé, donc j’ai prévenu Abdoul, et lundi je vais faire une formation sur les 1er soin au centre de détention pour mineur. Laisser une dernière trace avant mon départ…<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Dimanche 30 septembre 2007 <o:p></o:p>

    Ce matin, boulot boulot, une fois le café avalé, c’est devant mon pc que j’ai passé la matinée. J’ai fini la mission explo, le budget. Une fois de plus confronté à ma batterie, j’ai repris mon papier et mon stylo pour finir les contrat des volontaire. J’ai du bosser près de 4h… Un bon repas après tout ça était le bienvenu.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Une fois fini, je pars en « ville » avec Allassane, direction le siège de l’assoc ou je télécharge tout mon travail sur leur pc, et puis internet, je lui est fait une petite formation pour bien identifier les recherches et lui donné 2/3 adresses utiles. Mais une coupure de courant, nous a arrêté… Eh merde, je n’ai pas eu le temps de voir mes mail, et recharger ma batterie… Et au siège idem, c’est une coupure générale… Tant pis, je me prend 4 beignet comme je les aime et on part chercher les bogolans, pas fini, mais bientôt sec, il me les découpe et on repars avec, tant pis, on finira le boulot… En tout cas ils sont magnifique, j’en ai pris 8 pour vendre pour l’asso. J’en ai profiter pour négocier les prix si nous faisons une autres commande, bingo 1500 cfa (2€) le bogolan… chose que l’on peut vendre à 40€ facile !!! sympa pour l’asso !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Une fois la transaction faite, on part chez le tailleur récupérer les fringue que j’ai fait coudre, travail, une fois de plus nikel !! je repars content avec Alassane, les bras chargés. Mais tout n’est pas fini, il est partit chercher une statuette que j’ai acheté, enfin il a tout fait, comme ça je l’ai eu à un bon prix !! C’est pour les membres de l’assoc, ça représente la bravoure au Mali, tout à fait pour eux !!!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce soir, j’ai bossé pour finir une bonne fois pour toute mon étude, en tapant les différents contrats… voilà ma tâche accomplie, demain je rempli le dernier questionnaire avec le président et je pourrais partir serein. <o:p></o:p>

    J’ai également préparer ma petite formation au centre de détenu de demain… on va voir ce que ça va donner, je me lance !!!<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :