• LA MONGOLIE (source : guide du routard)

    CARTE D’IDENTITE<o:p></o:p>

    Nom officiel du pays : République de Mongolie ou Mongolie.
    - Superficie : 1 566 500 km2 (presque trois fois la France).
    - Population : 2 544 000 hab. (2004).
    - Capitale : Oulan-Bator, avec 821 000 hab. (2003).
    - Régime : république.
    - Président de la République : Enkhbayar Nambar depuis 2005.
    - Langue : la langue officielle est le mongol khalkha.
    - Religions : 86,5 % de bouddhistes avec un fond de croyances chamaniques, 5,9 % de musulmans (les Kazakhs).
    - Économie : la Mongolie figure dans le peloton des pays les plus endettés du monde.
    - Principales activités : élevage, exploitation minière, commerce des peaux, laines et cuirs.
    - Tourisme : le pays accueille 33 200 touristes par an. Les Français sont majoritaires parmi les Européens.
    - PNB : 0,85 milliard de dollars.
    - PNB/hab. : 330 dollars.

     <o:p></o:p>

    Géographie<o:p></o:p>

    Le territoire mongol a une superficie de 1 566 500 km2, soit quasiment trois fois la France, et est enclavé entre la Chine (4 673 km de frontières communes) et la Fédération de Russie (3 005 km de frontières communes). L’altitude moyenne de ce plateau à dominante semi-désertique, balayé par des vents d’une force incroyable, est de 1 580 m. Les précipitations sont très faibles, mais rassemblées sur les mois d’été (juillet et août).
    À l’Est, le paysage se compose de vastes plaines vides. L’Ouest est occupé par les imposantes montagnes du Khangaï, de l’Altaï, ainsi que par des régions désertiques à peine habitées. Le nord du pays est constellé de massifs montagneux boisés difficilement accessibles. Au Sud, s’étend le désert de Gobi, le plus vaste d’Asie. La steppe est omniprésente et les nomades élèvent leur bétail en son sein.

     <o:p></o:p>

    Climat<o:p></o:p>

    Oulan-Bator se situe à la même latitude que Brest et Laval. Les saisons sont donc les mêmes qu’en France, mais sont beaucoup plus marquées. Il faut surtout se méfier des changements de temps qui surviennent brusquement quelle que soit la période. Un voyage en Mongolie, même en été, ne peut pas s’envisager sans vêtements de secours très chauds. Le climat mongol est ensoleillé (270 jours de soleil par an), montagnard et particulièrement sec (aucune influence maritime ne se fait sentir).

    - L’hiver : les températures descendent jusqu’à - 30 °C ou - 40 °C, et il y a peu de neige.
    - Le printemps : saison effroyable, à cause des tempêtes de sable.
    - L’été : paisible, mais c’est à ce moment-là que sont enregistrées l’essentiel des précipitations. Les températures sont douces dans le nord du pays et très chaudes dans le Gobi au sud. Les nuits sont fraîches.
    - L’automne : rapidement glacial et il peut neiger dès le mois de septembre.

     <o:p></o:p>

    HEBERGEMENT

    Les prix varient assez peu en fonction des saisons. Sachez que la saison touristique est la même qu’en Europe, à savoir de juin à septembre.
    Les prix sont au moins deux fois plus chers à Oulan-Bator ou dans certaines villes qu’à la campagne, ce qui est légitime en raison de la fréquentation touristique.

     <o:p></o:p>

    Camping et nuit en camp de yourtes

    Planter sa tente à la campagne est une excellente idée, mais pas dans les faubourgs d’Oulan-Bator où il vaut mieux passer la nuit dans un camp de yourtes aménagées pour les touristes mongols et étrangers. La nourriture servie dans la yourte-restaurant y est généralement simple, mais néanmoins très bonne.
    Il en existe aussi dans tout site d’intérêt touristique à travers le pays. Il s’agit en fait d’un hôtel en plein air : chaque chambre, une yourte de 2 à 4 lits, est séparée de la suivante par une belle étendue d’herbe. Très confortable, on s’y repose bien avec tout le confort d’un hôtel, mais au charme local. Les Mongols disent que c’est même mieux qu’un hôtel ! En effet, certains camps de yourtes sont mieux équipés que des hôtels.
    On retrouve nombre de ces camps dans l’arrière-pays ou bien proches des grandes villes de province (leur emplacement est indiqué sur des cartes). Il n’est généralement pas utile de réserver à l’avance. Les prix oscillent entre 7 et 80 €.

     <o:p></o:p>

    Hôtels

    Oulan-Bator compte de nombreux hôtels. Pour quelques euros, on peut trouver une chambre où passer la nuit, sans être regardant sur la propreté. Il faut prévoir entre 8 et 10 € par personne pour une chambre avec accès à une salle de bains. Les prix s’envolent pour ceux qui ont envie de luxe et de confort quatre étoiles.
    Dans les villes de province, il y a toujours au moins deux hôtels avec une fourchette moyenne de 7 à 15 €. Le confort varie énormément d’un établissement à l’autre.
    Dans les hôtels de village, 2 à 6 € suffiront, mais le confort est très spartiate.

     <o:p></o:p>

    Guesthouses

    Oulan-Bator fourmille de guesthouses, toutes sont bien situées et facilement accessibles. Le personnel parle généralement anglais en plus d’être jeune et serviable. C’est une des options préférées des backpackers pour se loger, même si ce n’est pas forcément la moins chère. Il existe différents types de guesthouses, avec ou sans lit, en chambre double ou en dortoir, mais toutes ont une cuisine et une salle de bains. Les prix sont en moyenne compris entre 5 et 8 € par personne.

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Modes de vie<o:p></o:p>

    La culture nomade de Mongolie a subi de rudes transformations au XXe siècle, mais s’est bien conservée. Elle n’est pas celle des hordes de Gengis Khan. C’est une culture à part entière et non un folklore. La population des éleveurs nomades mongols est très dispersée sur le territoire et vit encore sous la yourte, l’habitat démontable adapté à leur mode de vie. La densité de population moyenne à l’échelle du pays est très faible. Les pâturages étant rares, il faut à un éleveur des centaines d’hectares pour nourrir son troupeau. Il lui faut aussi se placer, avec tente et bétail en quête de points d’eau et d’herbages. Cette quête n’a rien d’une errance, c’est un déplacement calculé, reconnu à l’avance et répété de génération en génération.
    L’essentiel de la population est bouddhiste, mais perpétue des croyances chamaniques. Le bouddhisme est en effet un apport récent, à l’inverse des croyances chamaniques dont l’origine semble plonger dans la nuit des temps. Les Kazakhs qui vivent essentiellement dans l’ouest du pays sont musulmans. Tous font preuve d’une remarquable ouverture d’esprit et d’un respect de l’autre, quelle que soit sa confession.
    Plusieurs ethnies mongoles et turques vivent en Mongolie, mais le milieu de la steppe les a contraints à tous adopter le même mode de vie nomade. Il y a donc une véritable fraternité entre ces populations de religion et de langue différentes qui vivent sous la yourte, à la campagne comme en ville.

     <o:p></o:p>

    TRANSPORTS

    Aéroport international

    Il n’y en a qu’un : l’aéroport d’Oulan-Bator. Les villes de province ont des aérodromes desservis à partir d’Oulan-Bator, mais certains ne fonctionnent pas toute l’année ou souffrent du manque d’entretien.

     <o:p></o:p>

    Dans la steppe ou d’une ville à l’autre

    La Mongolie souffre d’une infrastructure routière déficiente : 1 % seulement de son immense réseau de pistes est goudronné. Du coup, il faut être patient lors du moindre déplacement. Sur les pistes de l’arrière-pays, le temps ne se compte pas en heures, mais en journées de voyage.

    Avion

    L’avion reste le mode de transport le plus rapide et le plus confortable avec le train. La compagnie mongole MIAT dessert la plupart des chefs-lieux de province et des sites touristiques. Il faut réserver et se renseigner sur les horaires qui peuvent varier et qui dépendent de conditions météorologiques capricieuses. Les tarifs sont plus élevés pour les étrangers.

     <o:p></o:p>

    Voiture

    Mais pour celui qui veut vraiment découvrir la steppe, c’est en voiture qu’il faut voyager. Quelle aventure ! Il faut prendre son temps, faire fi des aléas, apprendre à connaître ses voisins. Les circuits ont tous pour point de départ et d’arrivée Oulan-Bator, qui comporte une gare routière, et les dessertes pour l’ouest du pays sont moins nombreuses que pour le reste de la Mongolie. Différents minibus existent, plus ou moins rapides et confortables, selon les itinéraires et la fréquentation. Conduite à droite comme en France ! Mais, en théorie, les touristes occidentaux n’ont pas le droit de conduire, ni de louer un véhicule à moins de posséder un permis international. De toute façon, il vaut mieux prendre un chauffeur habitué aux conditions de voyage locales. Attention, les pénuries d’essence ne sont pas rares !

     <o:p></o:p>

    Chauffeur

    Vous l’aurez compris, si vous voulez vous déplacer à votre guise dans le pays, louez les services d’un chauffeur et affrétez sa Jeep. Cela vous en coûtera en moyenne 600 Tg le kilomètre pour une 4x4 russe, 800 Tg pour une 4x4 japonaise (plus confortable, mais plus chère à l’achat et qui consomme plus), auxquels il faut ajouter la nourriture pour le chauffeur, ainsi que son salaire. En moyenne, il faut compter 15 000 à 20 000 Tg (soit environ entre 10 et 15 €) par jour pour une voiture et son chauffeur. Mais soyez ouverts d’esprit. Ces prix ne sont qu’un indice et le coût de la vie en Mongolie ne cesse d’augmenter. Ne vous étonnez pas s’ils augmentent encore. Ne marchandez pas avec les Mongols. Leur existence est assez dure ainsi. Les prix varient en fonction de nombreux facteurs parfois mal compris des voyageurs, mais qui font l’actualité du pays : la saison, les pénuries d’essence ou de pièces détachées, la conjoncture de chaque région, l’état et la fréquentation des pistes, ainsi que la motivation et la situation sociale du chauffeur et de sa famille, les relations que vous entretenez avec eux.

     <o:p></o:p>

    En ville

    Taxis

    Il y a maintenant plusieurs compagnies de taxis à Oulan-Bator et dans les plus grandes villes du pays. C’est le meilleur moyen de se déplacer en ville, pas forcément le plus sûr, vu la vitesse des automobiles, mais de loin le plus rapide. Chaque voiture possède un compteur.

    Taxis au noir

    Il suffit de lever la main au passage des voitures pour que plusieurs s’arrêtent et vous proposent de vous emmener où vous voulez contre paiement. Prix au kilomètre : 300 Tg environ.

    Bus et tramway bus<o:p></o:p>

    Les bus sont peu coûteux et pratiques dans le centre d’Oulan-Bator ; ils sont tout le temps bondés. Leur réseau fonctionne bien. Attention, des vols sont commis pendant les trajets. Moins de 0,50 € pour tous les trajets.

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    VIE PRATIQUE

    Savoir-vivre

    Soyez décontractés, soyez patients, ayez de l’humour ! Le peuple mongol est joyeux, blagueur, mais qui n’a pas la même notion du temps que nous Européens et qui vit dans une société pleine de tabous religieux. Écoutez tout ce que vous disent les Mongols : ils ont à cœur votre sécurité, mais aussi le respect des règles et de l’harmonie mongoles. Adoptez leur attitude !

     <o:p></o:p>

    À faire

    Serrez immédiatement la main de la personne que vous avez bousculée ou sur le pied de laquelle vous avez marché.
    Dans une yourte, gardez votre chapeau, évitez de stationner sur le seuil de la porte, asseyez-vous tout de suite à gauche de l’entrée et attendez qu’on vous invite vers la place d’honneur au fond de la yourte.
    Respectez infiniment l’autel qui se trouve à l’opposé de la porte dans la yourte.
    Dans une yourte ou autour d’un ovoo (amas de pierres, de branches et d’offrandes dans la campagne), déplacez-vous dans le sens des aiguilles d’une montre.
    Recevez ce qui vous est tendu des deux mains ou de la main droite avec la main gauche collée au coude droit (signe de bonnes intentions).
    Mangez ou buvez les aliments qu’on vous offre, ou à défaut goûtez-y. Si c’est de l’alcool et que vous n’en buvez pas, trempez-y les lèvres par politesse. Accepter ce qu’on vous tend, ce qu’on vous donne, c’est faire preuve de politesse.
    Si on vous offre de la vodka ou de l’arkhi, trempez-y l’extrémité de l’annulaire et jetez-en quelques gouttes en l’air d’une pichenette.
    Quand vous croisez une personne plus âgée que vous, laissez-la passer devant vous.

     <o:p></o:p>

    À ne pas faire

    Ne portez pas de vêtement simplement posé sur vos épaules ; ne gardez pas vos manches roulées au-dessus des coudes.
    N’enjambez rien ni personne, contournez les objets, même s’ils sont posés au sol.
    Le feu est sacré. N’y jetez rien, ne le montrez pas du doigt, ne pointez rien en sa direction. Ne tendez pas les jambes vers lui. Ne dispersez pas les cendres d’un foyer, même éteint.
    Ne tapez jamais à la porte d’une yourte. Faites-vous entendre en arrivant à proximité, puis entrez-y directement en franchissant le seuil du pied droit.
    Dans une yourte, ne vous appuyez pas aux deux poteaux qui portent le toit (ils sont empreints d’une symbolique religieuse) ; ne passez pas entre eux, contournez-les. À l’intérieur, vous pouvez chantonner, mais pas siffler. N’apportez pas d’arme dans une yourte, ne franchissez pas le seuil avec une cravache à la main.

     <o:p></o:p>

    Télécommunications

    La Mongolie possède un réseau de téléphone vieillissant en pleine refonte.

    Indicatif téléphonique de la Mongolie : 976.

    À Oulan-Bator

    - On trouve des téléphones à tous les coins de rue pour des appels locaux.
    - Pour les appels internationaux, mieux vaut aller à la poste centrale ou chez un particulier.
    - Il y a une myriade de cafés Internet dans le centre d’Oulan-Bator.

    En province

    - Dans les villages, il y a un téléphone dans les bureaux de poste.
    - L’accès au Web est possible dans le bureau de poste des chefs-lieux de province.

     <o:p></o:p>

    Décalage horaire

    Afin de connaître l’heure qu’il est en Mongolie, il faut ajouter six heures par rapport à la France pour les provinces occidentales, sept heures (huit heures GMT) pour Oulan-Bator et les provinces centrales, huit heures pour les provinces orientales.

     <o:p></o:p>

    Monnaie

    La monnaie est le Tögrög (Tg), divisé en 100 Möngke.
    En 2006, 1 € vaut 1 420 Tg ; 1 US$ vaut 1 190 Tg.
    Il existe des distributeurs pour retirer de l’argent avec une carte bleue à Oulan-Bator. Attention, ceux situés dans les magasins et les hôtels ne sont accessibles que pendant la journée. En province, la carte de crédit est inutilisable.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique